"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Compte rendu de mon jardin 2018

1 octobre 2018
Centaurée bleuet

Les récoltes ne sont pas encore toutes à fait terminées et s'étireront encore certainement jusqu'à la première gelée. Je récolte seulement la totalité de mes carottes et kale qu'après la première gelée. Par contre, je peux tout de même vous faire un petit compte rendu de mon aventure de jardinage 2018. Tout à commencé en février lorsque j'ai début mes semis de vivaces.
Cette été, le gros projet était l'aménagement de ma plate bande avant, qui incluait l'extraction de marches en béton, du remplissage de terre et surtout beaucoup de planification et de configuration de plantes. Ma cour avant reçoit d'avantage de soleil que ma cour arrière, j'essaie donc de faire un aménagement comestible le plus possible dans ma plate bande avant. C'est tout un défi, mais ça en vaut la peine.
Parfois on me demande si je peins toujours... Aucunes envies de m'y remettre, j'ai un garde-robe plein de toiles.... De toute manière, je suis passée au "niveau supérieur". Sérieusement, aménager une plate-bande c'est le même processus artistique que de composer une toile abstraite, mais en comptant le "handicap" temps, animaux indésirables, rotations des plantes comestibles annuellement etc.... L'automne dernier, je voulais juste que la neige recouvre ma plate-bande pour ne plus penser à mon aménagement. Cette année le résultat est bien, mais encore loin d'être à mon goût.C'est donc une "toile progressive" qui va prendre plusieurs années à être terminée, si jamais elle l'est. Donc, à quoi bon faire une toile avec de la peinture qui va aller s'empiler dans mon garde-robe ? J'en ai une qui va me nourrir, me guérir et que tous les passants vont pouvoir admirer.

Comme mon chéri et moi disons toujours à la blague : "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?". Parce qu'en plus des autres défis, je ne me laisse même pas la chance de cultiver uniquement des plantes que ma mère et ma grand-mère cultivent ou cultivaient pour profiter de leurs connaissances. J'en cultive quelques unes oui, mais je suis toujours en train de tester des nouvelles plantes avec lesquelles je trouve difficilement des informations concrètes de culture pour ma zone de rusticité... Au final, il y a de belles découvertes, de moins bonnes, des plantes encore à apprivoiser, à réussir à faire germer, toutes sortes d'expérimentations et de savoirs à acquérir. De toute manière, si je jardine comme ma grand-mère jusqu'à 84 ans (son dernier été), j'ai le temps de devenir pas mal meilleure....

Concrètement, voici les nouveaux venues dans mon potager cet année (voir plus bas pour les liens des compagnies).

- Topinambour:  (bulbes chez WCS, finalement 1 plant à la pépinière JDE et un autre chez Botanix). Mes bulbes se sont fait mangée avant de germer, alors je ne peux pas faire de compte rendu sur ce sujet. Mon plant du JDE à bien fleuri et j'ai récolté 1kg de bulbes. Ce n'est pas énorme, mais je ne suis pas certaine que mon emplacement était optimal. Mon deuxième plant était très robustes et énorme, mais n'a jamais fleuri et les bulbes étaient rachitiques...

- Centaurée bleuets : (WSC) j'ai beaucoup aimé ces petites fleurs comestibles qui fleurissent tout le long de la saison et qu'on peut faire sécher pour une utilisation ultérieure.

- Aubergine turques : (Ritchers) Une de mes découvertes favorites de l'été. Lorsque mes graines d'aubergines mauves seront terminées, je ne sèmerai probablement plus que celles-ci. Le goût est plus doux et le fait que ce soit de plus petites aubergines aide grandement à la récolte. Les écureuils aiment beaucoup mes aubergines et comme ils y en a plusieurs petites au lieu de quelques grosses, j'ai réussi à en manger davantage !! Elles sont aussi magnifiques en aménagement comestible !

- Épinard fraises : (Richters) Une de mes grandes ratés de l'été, rien n'a poussé... On se reprend l'année prochaine.

- Lanternes chinoises : (Richters) : Comme c'est la première année, les plants n'ont pas produits beaucoup de lanternes, mais j'imagine que ce sera beaucoup plus prolifique l'année prochaine...

- Chervis  : (plant pépinière JDE) Le plant est très beau, mais je vais attendre probablement l'année prochaine avant de récolter ce légume racine vivace.

- Gingembre sauvage  : (plant Richters) : 1 de mes 3 plants est morts, parce que je n'ai pas assez arrosé..., mais les 2 autres devraient survivre à l'hiver. C'est un projet de longue haleine, je ne sais pas dans combien d'année je vais pouvoir récolter. Mais, comme c'est une plante en voie de disparition, je fais ma part en essayant d'en cultiver.

- Maïs : (... graines achetées à la quincaillerie) J'ai fait un test d'ensoleillement d'un nouveau coin de jardin cette année. C'était plus ou moins concluant, j'aurais eu 2-3 maïs, mais une bestioles les a grignotés.... On verra ce que je ferrai l'année prochaine. Je trouve tout de même vraiment sympathique d'avoir quelques plants dans ma cour.

- Roses trémières noires (Black Hollylock) (Richters). Mes plants de cette fleurs comestibles ont vraiment bien poussés, mais n'ont pas produit de fleurs cette année. C'est une plante bisannuelle, alors j'espère que le spectacle sera au rendez-vous l'année prochaine.

- Sedum : (plant donné par un contact). C'est certain que ça pousse très bien. Je ne sais plus si c'est comestible ou médicinale ou les deux. Je vais me pencher sur le dossier l'hiver prochain.

- Fougère comestibles: (plant à la pépinière du coin). Attention elles ne sont pas toutes comestibles, il faut avoir la Matteuccia struthiopteris . C'est aussi un projet de longue haleine et je ne sais pas quand est-ce que je pourrais récolter les têtes de violons...

- Hostas : (plants donnés par un contact). Depuis que je sais que c'est comestible, je suis prête à en remplir tous mes coins d'ombre. Je n'y ai pas goûté cette année pour laisser la chance aux plants de grossir.

- Rue officinale (pépinière du coin). C'était une tentative pour éloigner les poilus de mon jardin... Je ne sais pas si ça a fait la différence. C'est vendu surtout pour les chats et comme je n'ai pas de problème avec les chats, je ne sais pas....

- Consoude (communément appelé camphre): J'ai acheté des plants parce que cette plante aide à la décomposition du compost. Comme je n'ai pas encore vraiment fait le test, je ne peux pas vous donner mes conclusion, mais mes 2 plants poussent très bien.

- Cosmos : (WSC) J'aime beaucoup cette fleur, et elle attire les pollinisateurs. Pousse très bien.

- Brocoli : (plant pépinière JDE). Je n'ai jamais eu l'intention d'en planter, mais il y avait une promotion chez JDE à ma visite et je me suis laisser tenter. Finalement j'ai bien aimé, ça prend tout de même de la place et un bon ensoleillement. Il devrait y en avoir l'année prochaine encore...

- Choux : (graines et plants JDE) Ce n'est pas la première fois que je tente de faire des semis de choux, mais c'est la première fois qu'ils produisent !! Je raffole du choux et je trouve merveilleux la cueillette !

- Kale lacinato  : (Richters) : Je voulais tellement en mettre dans mon jardin cette année ! J'ai refais 3 fois des semis pour y arriver. Comme je n'avais pas de bonnes indications pour ma zone de rusticité, j'ai transplanté à l'extérieur en même temps que mon kale frisé... ils sont tous morts. J'ai resemé direct au sol. Rien n'a poussé. Finalement, mes 3e semis à l'intérieur que j'ai transplanté en même temps que les tomates ont très bien poussés. Je ne sais pas si c'est juste moi, mais il semble que ce kale soit plus frileux que ses autres amis ?...

- Concombre Poona Kheera (Richters ) : J'ai énormément de difficulté avec les concombres... Je ne sais pas si c'est l'arrosage ou quoi. Bref, je n'ai eu que quelques concombres de cette nouvelles sortes, mais j'ai beaucoup aimé. Ils ont un petit goût plus sucré que les verts traditionnels.

- Morelle : (plant pépinière JDE) Il est absolument vrai que ce plant produit énormément ! Malheureusement, je m'attendais à un goût plus près du bleuets et j'ai été un peu déçue. En smoothie ils sont parfaits ! Mais comme le plant est vraiment trop gros pour l'espace que j'ai, je ne vais pas en resemer.

- Pimprenelle : (plant pépinière JDE) Je n'ai pas vraiment récolté de cette assaisonnement vivace cette année pour lui laisser une chance de bien pousser.

- Canneberges (plant pépinière du coin) Je n'aurai aucune canneberge cette année.... Je ne sais pas si c'est l'endroit où je les ai planté... Si l'année prochaine est encore infructueuse je vais les transplanter ailleurs.

- Piments Alma Paprika (Richters) Je m'attendais en faisant déshydrater ce piment et en le réduisant en poudre à un goût de paprika, mais c'est plutôt un goût de chips Lay's bbq. Piquant et légèrement sucré. Intéressant...

- Engrais verts (JDE): Je fais un test cette année, bien que je n'ai pas beaucoup d'espace disponible pour semer cet engrais dans le délais requis. J'espère que ça donnera un petit coup de fouet à mon jardin pour l'année prochaine.

- Oseille sanguine : (Richters) J'aime beaucoup le visuel de cette plante vivace dans mon aménagement comestibles. Le goût est légèrement acide est parfait mélangé avec d'autres feuillus en salades.

- Shiso : (Richters) : J'ai essayé cette herbe pour ajouter de la couleur à mon aménagement, nous ne sommes pas tombés en amour avec le goût. Je vais donc opter pour une autre herbes rouges l'année prochaine.

- Mauve de mauritanie : (JDE) Cette plante comestibles et médicinales est magnifique en fleur, mais je veux lui trouver un autre endroit, car elle peut devenir vraiment grosse.

- Hibiscus roselle : (JDE) J'ai seulement eu quelques fleurs sur un de mes deux plants à ce moment. Comme c'est une vivaces tendre, je vais les rentrer bientôt à l'intérieur et espérer pouvoir avoir une belle récolte pour de la tisane d'hibiscus.

- Artichaud : (plants JDE) Un autre de mes grandes ratés... Je pense qu'ils ont manqué de lumière, les plants ont survécu, mais jamais grandi... De toute manière, ils ont besoin de trop d'espace pour mon jardin de banlieue.

- Tomates cerise noires (Richters): J'ai beaucoup aimé ces tomates cerises. Un peu plus grosses que ce qu'on retrouve fréquemment et un peu moins acide à mon avis. Très productif !

Black Maca : (Ricthers) Un autre grande raté, je ne sais même pas si quelque chose a germé... Mais je ne désespère pas et vais retenter ma chance l'année prochaine.

- Valériane: (plants JDE). Je n'ai pas encore fait de récolte, mais je pense qu'elle a manqué de soleil. Malgré tout, le plant a poussé.

- Verveine: (pépinière du coin). Je n'ai pas encore pris le temps de m'en faire une tisane, mais l'odeur est merveilleuse !

- Courgette de nice : (JDE) Le goût et le rendement ne diffère pas tellement des courgettes traditionnelles, mais j'aime la diversité qu'elles apportent.

J'ai ajouté aussi quelques autres vivaces communes qu'il ne vaut pas la peine que je vous partage. 

Consoude

Aubergines turques

Compagnie de graines


Je vous ai mis les noms des différentes compagnie de graines que j'utilise et je veux juste vous faire une petit commentaire sur chaque d'elles.

Sans doute ma grande favorite. Ce n'est pas une très grande compagnie, mais c'est certes le plus grand semencier biologique du Québec. Du moins, à ce que je sache. Le service est excellent et lorsque je suis allée en pépinière, j'ai reçu les meilleurs conseils de jardinage possible ! J'achète tout ce que je peux chez eux et je comble les manques avec d'autres compagnies.

- West Coast Seeds : J'ai acheté différentes sortes de graines de fleurs et des bulbes de topinambour (malheureusement les écureuils ont mangé les bulbes avant qu'ils ne germent...). Il y a des semences biologiques et d'autres non. J'apprécie beaucoup leur catalogue qui offre beaucoup de conseils de jardinage, ce qui est excellent pour une novice comme moi.

- Ricthers : Une compagnie qui offre une grande variété de graines et beaucoup de biologiques. J'ai testé cette année un de leur service. On peut acheter des plants et se les faire livrer par la poste. J'avais vraiment peur de l'état dans lequel ils arriveraient, mais j'ai pris une chance compte tenu que je ne trouvait pas d'autres endroits (au moment de mes achats) où acheter de la consoude et du gingembre sauvage. Mes plants sont arrivés en parfaite santé et ont très bien poussé à la maison. 

- Veseys: Une autre compagnie canadienne que je n'ai pas encore testé, mais qui est la seule que j'ai trouvé pour acheter des racines de raifort pour l'année prochaine. Dossier à suivre...

Animaux nuisibles
Contre les animaux nuisibles dans les années précédentes je me suis dotée d'une cage pour les ratons... d'un émetteur de sons qui chassent les rongeurs...

Le fumier de poules semble être ce qui fonctionne le plus pour éloigner les écureuils, mais ce n'est pas parfait. Je me suis fait manger la moitié de ma récolte d'aubergine turques.... Et la tête de mon seul tournesol....
Cette année, j'ai ajouté du Fiche le camp pour les ratons laveurs et mouffettes. Ce qui semble avoir aidé à ne plus me faire manger mes poivrons. Je vais essayer de m'en faire une version maison l'année prochaine.
On a essayé les lampes solaires qui font peur aux nocturnes, mais c'est difficile de savoir si elles sont efficaces. Au moins, ça éclaire le jardin si on décide d'y aller la nuit tombée...
Je me suis fait manger 75 % de mes framboises, par les oiseaux, mais je n'étais pas assez prête à cette attaque, mon petit filet à grosses mailles n'a pas fait le poids. Je vais me doter d'un filet à chou l'année prochaine pour cette fonction.

J'ai acheté du BTK pour mes choux cette année, mais j'ai manqué le début de la saison et après j'ai laissé tombé pour cette année. Mes choux étaient piqués, mais pas assez pour les rendre immangeable, je vais m'y mettre l'année prochaine. Je sais que les filets sont excellents, mais comme je plante mes choux dans mon aménagement comestible, ça fait un peu moins esthétique.

Cet astuce est davantage relié aux plantes qu'au jardin, mais la dame du jardin de l'écoumène m'a conseillé le savon noir pour les insectes à plante. Quoi que je pense qu'on puisse l'utiliser aussi pour certain insectes du jardin, mais je ne sais pas lesquels. J'ai testé sur celles qu'on entre à l'intérieur après l'été. J'ai aussi traité mon ficus lyra avec lequel je me bats contre les cochenilles depuis  1 1/2 ans. Je crois que j'ai enfin gagné la guerre, après 3 arrosages. Mais je ne suis pas encore certaine, je la laisse donc encore dans son coin avant de m'aventurer à la laisser jouer avec ses autres amies plantes

À l'avant-plant, oseille sanguine


L'année prochaine ma liste de nouveautés comptera au moins 10 sortes de nouveaux bébés plantes à apprivoiser.

La saison se termine et recommencera certainement encore en février-mars. 

Anniversaire de Boucles d'or

20 août 2018


Bien oui, je suis toujours en vie ! Après les vacances à l'Île du Prince Édouard au moins de juin, le jardin et mon "terrible two" il ne me reste plus de temps pour faire grand chose. J'en suis aussi en questionnement de ce que je veux faire de cet espace. Qu'est-ce que vous aimez comme article sur mon blogue ? En ce moment, Instagram reste pour moi la façon la plus facile et le contenu le plus simple à partager. Je ne suis plus certaine d'avoir du contenu qui vaille la peine de remplir une page de blogue... Bon enfin, j'ai encore deux anniversaires à vous partager et j'espère vous parler de mes trouvailles de jardinage d'ici peu, mais pour l'automne, on verra....

Ma troisième a eu 5 ans au moins de juin pendant nos vacances. Elle a eu droit à un petit gâteau improvisé dans une tasse lors de notre séjour dans le pays d'Anne aux Pignons Verts. Mais au retour à la maison, nous lui avons faites une plus grosse célébration sur la thématique de Boucles d'Or. Parce que vraiment, ses cheveux sont parfaits pour le rôle !

Je pensais avoir une formule hyper simple avec ma décoration de gâteau rosettes à la douille et des ballons.... C'était la première fois depuis que je suis une maman que j'utilisais des ballons pour décorer. Je me suis décidée ayant trouvé des ballons biodégradables et me disant que faire une structure en ballons ça devait être simple.... Disons que je vais certainement attendre encore une  autre décennie avant de me relancer dans la décoration avec des ballons. Le cartons et le papier se travaillent beaucoup mieux et n'éclatent pas à tout moment du jour et de la nuit. Bref, les ballons et moi ne sommes pas tombés en amour.

Pour ce qui est du gâteau. Une autre glorieuse épopée dans mes histoires de décorations de gâteaux... Presque aussi glorieuse que mon histoire de gâteau forêt noir embroché avec des baguettes chinoises. Je me suis rappelé pourquoi je ne décorais plus de gâteaux à la douille. Je suis nulle ! De plus, comme j'ai utilisé du colorant naturelle pour la glaçage, j'ai dû en mettre beaucoup, rendant la glaçage granuleux et beaucoup moins facile à travailler. J'avais oublié qu'il fallait prendre des poches très résistantes, j'ai don fait éclater 3 sacs, mettant du glaçage partout. Du coup, j'ai fini par marcher dans le glaçage et comme j'en avais plein les mains et était en plein processus mon grand garçon a du venir à ma rescousse et me laver les pieds.... Vraiment pas la séance de décoration de gâteau la plus glorieuse ! Et pour couronner le tout, j'avais oublié que les rosettes prennent beaucoup plus de glaçage, par conséquent il y a des trous dans le glaçage.... Au final, ma grande fille de 5 ans était heureuse. Si on regarde le gâteau de loin, sans lunettes, il est passablement ressemblant à des boucles d'or... Non mais, qu'est-ce qu'on ferait pas pour nos enfants !



Au moins, nous avons réussi à faire une séance de photos Boucles d'or passablement réussi. La préparation des photos a pris un gros 10 minutes de coloriage de masques et de rassemblements des objets, donc on peut dire que c'était un projet gagnant. Sur ce, je retourne à mon jardin et mes péripéties de maman (qui inclu dans la dernière semaine une dent ébréchée...)

Anniversaire de Cléopâtre

5 juin 2018


Depuis que nous avions étudié l'Égypte ancienne l'année dernière avec ma grande, la thématique de son anniversaire de Cléopâtre était décidée. Juste Cléopâtre, pas les pyramides, le sable, la mythologie et aussi tous les côtés douteux de son histoire. Non, juste le personnage Cléopâtre et surtout le plaisir de se déguiser en celle-ci. Ma fille était méconnaissable avec son maquillage et sa perruque. Et à voir la difficulté avec laquelle j'ai eu à la maquiller, je crois qu'on peut attendre quelques années avant qu'elle veuille s'y mettre vraiment. 

Cette année, j'y suis allée pour l'ultra simple dans l'organisation de la fête. J'ai acheté une perruque noir à l'automne et je l'ai taillé pour qu'elle ait la longueur voulu. J'ai acheté le 8 doré à un petit magasin pas très cher dans le coin. J'ai été un peu déçue dernière minute de la grandeur du 8. Comme je n'avais rien prévue d'autre et que c'était un peu "tout nue", 20 minutes avant que les amies arrivent, j'ai découpé des petits triangles dorés pour les coller avec de la gommette sur le mur. Rien de mieux que la dernière minute pour accélérer les cellules créatives. 


Pour la gâteau... comme toujours je ne suis pas arrivée à faire un gâteau droit. Mais le plus comique dans tout ça... c'est lorsque j'ai acheté des feuilles d'or pur pour le gâteau sur Amazon. Le prix était vraiment raisonnable pour 20 feuilles d'or. Je pensais en couvrir tout le gâteau....  C'est que je n'avais pas lu les grandeurs. Au lieu de 20 feuilles 8 1/2 par 11 pouces comme je croyais. C'était plutôt des petits carrées de moins de 1 pouce par 1 pouce.... Disons que le gâteau s'est avéré plus cher que prévue...Enfin, comme je ne pouvais définitivement pas couvrir tout le gâteau, j'ai opté à la dernière minute pour un plan B. J'ai utilisé un collier doré comme décoration sur le dessus. Et comme il manquait encore une petite touche, j'ai peint des lignes et points noirs en mélangeant du charbon activé (tout à fait comestible si vous ne connaissez pas) et de l'huile d'olive. 


Malgré que la thématique ait macéré pendant plus d'un an, il y a eu beaucoup de changements de dernière minute. 

Avec les amies, nous avons fait une séance de vernis à ongle, avec une bouteille de doré bien sûr. Et aussi, nous avons fait un bricolage de colliers égyptiens dans ce genre là, que j'ai oublié de prendre en photo...

L'anniversaire de ma troisième est dans bientôt, la thématique est choisie aussi depuis longtemps, mais je sens qu'il y aura encore aussi beaucoup de dernière minute. Vive la vie d'une maman de 4 enfants !

Oxymel de violettes

22 mai 2018

Après avoir planifié mon jardin tout l'hiver, le printemps est enfin là pour que je m'y plonge corps et âme. Malgré le fait que mes ongles noirs prouvent mes efforts, il n'y a pas encore grands choses de comestibles dans mon jardin, si ce n'est de la ciboulette. Donc, comme l'année dernière avec le pain aux pissenlits, on se rabat sur ce qui pousse à l'état sauvage dans notre pelouse pour agrémenter notre alimentation en attendant les fruits de notre labeur. 

Ma nouvelle expérience cette année est de faire de l'oxymel. Oxy quoi ? De L'oxymel est un mélange de vinaigre infusé avec du miel, anciennement utilisé comme remède. J'imagine qu'avec le mélange d'une herbe médicinale, d'un bon vinaigre de cidre de pomme et de miel non pasteurisé, on peut venir à bout de bien des virus. 
L'oxymel peut donc être but tel quel, ou mélangé avec de l'eau ou du jus. Je vous conseille de diluer, au moins pour commencer...

C'est quoi l'intérêt ? Si vous ne saviez pas déjà, consommer du vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé chaque jour est très bon pour la santé. Alors tant qu'à faire, pourquoi pas y ajouter un petit goût, d'autres propriétés médicinales et une belle couleur du même coup.  Je vais certainement essayer de faire d'autres tentatives d'oxymel au cours de l'été. Et je vais certainement utiliser mes décoctions pour boire, mais aussi pour faire des vinaigrettes. 


Alors, comment faire l'oxymel de violettes ?

Mélanger une égale portion de violettes et de vinaigre de cidre de pommes. Laisser reposer environ 1 semaine. Je n'ai pas été super patiente et je l'ai filtré après 5 jours. 


Ensuite, on ajoute du miel de préférence non pasteurisé pour avoir tous les bienfaits. On peut en mettre plus, mais un ration de 1/4 de tasse par tasse de vinaigre est un bon début. 


Pour le boire, on peut commencer par un ration de 1/5 d'oxymel et 4/5 d'eau ou de jus. On a ainsi un genre de limonade tonifiante. Ça reste assez vinaigré, on ne se le cachera pas. C'est pour cela que je pense à l'utiliser également en vinaigrette. Étonnament mes deux grands raffolent en boire plus que moi.

Cortido : chou épicé fermenté

4 mai 2018


Je trouve enfin le temps de vous partager ma nouvelle recette préférée de lacto-fermentation : (ok, la choucroute ça reste un grand favori) du cortido. Pour ceux qui ne savent pas c'est quoi, comme moi il y a 6 mois, du cortido c'est disons du kimchi version Amérique du sud. C'est aussi la version fermentée du pikliz haïtien. J'aimais déjà le kimchi et le pikliz, mais je crois que le cortido remplacera ces deux derniers dans mon frigo pour les prochaines années... Pour ceux qui ne connaissent pas du tout ni le kimchi, ni le pikliz disons que ce sont des condiments de chou et autres légumes épicés qu'on ajoute un peu partout, comme n'importe quel condiment. Bien sûr chaque culture et personne ont leurs associations favorites. Personnellement, les deux utilisations principales que j'en fais sont avec du la sauce pois noir. Qui est un plat haïtien ultra populaire dans cette famille et que nous mangeons régulièrement. Il faudrait que je vous partage la recette un jour. Et l'autre, non conventionnelle je l'avoue, avec du maïs soufflé !! Peu importe, si on aime le goût de la fermentation épicée, ça va avec tout. 

Il y a différentes versions de cortido, comme dans toutes choses. J'en ai essayé deux et c'est celle-ci que je préfère. 

- 1/2 chou tranché en julienne
- 1 ou 2 carottes râpées
- 1 petit oignon râpé
- 1 gousse d'ail émincé
- 3 cuillères à thé (ou plus) de flocons de piments
- 2 cuillères à thé de sel non iodé

Mélanger tous les ingrédients dans un bol, vous pouvez mélanger avec vos mains, histoire que le sel soit bien réparti. Laisser reposer 45 minutes, puis mettre dans un pot en verre à large goulot ou tout autre pot de fermentation avec lequel vous êtes à l'aise. 

Personnellement, je prend un petit pot en verre que je rempli d'eau pour faire un pesée, que je dépose ensuite sur le cortido (voir une image ici ). On presse  le cortido jusqu'à ce que le liquide remonte à la surface. Il faut s'assurer que le tout soit bien immergé. Je vous conseille de mettre votre pot dans une assiette, parce que ça peut déborder. Si jamais il manque de liquide on peut faire une saumure ( 1 à 3 cuillères à table de sel non iodé pour un litre d'eau non chloré) et ajouter du liquide. Il faut que le tout soit immergé pour éviter les moisissures. On laisse le tout à température pièce environ 4-5 jours, puis on met au frigo et on peut déguster immédiatement, ou on laisse le processus de fermentation continuer lentement au frigo encore quelques semaines. On peut conserver pendant plusieurs mois au frigo. 





Lingettes démaquillantes au crochet et savon maison

13 mars 2018

2 1/2 moi plus tard, je vous présente le cadeau de Noël que j'ai fais à mes sœurs. Une bouteille chacune d'huile essentielle (parce que t'sé), un savon fait à la main (je me suis lancée à l'automne, mais j'en suis encore aux essaies préliminaires, à suivre...) et des lingettes démaquillantes au crochet, le tout emballé dans une petite pochette en coton blanc qui m'a pris un gros 5 minutes à coudre et peu servir de sacs réutilisables ou de lavage. 

Parlons des lingettes. Malheureusement, il semble que j'ai été trop prise dans les préparatifs de Noël et j'ai oublié de prendre un bonne photos de celles-ci, mais elles sont bien là. Oui, le trucs bleu dans le petits pot Mason. J'ai vue passer ces mignonnes lingettes démaquillantes dans mon feed Instragram et ça m'a charmé. 1. Parce qu'elles sont mignonnes et 2. parce que je me suis laissée un peu prendre à la folie du zéro déchet dernièrement. 
Pas que j'y arrive, non non, loin de là. Ma banlieue assez moche n'a aucun vrai bon magasin zéro déchet. De plus, je n'ai pas le budget pour la plupart des produits et aliments sans déchets. Je dis la folie, parce que je vous dis pas combien mon cerveau capote un peu parfois à me demander comment transformer certaines habitudes, produits pour tendre vers le sans déchet. Je sais on fait du mieux qu'on peut, mais mon cerveau lui il m'écoute pas tout le temps. Ne fait pas comme moi. 
Mais revenons aux lingettes démaquillantes. Personnellement, comme je me maquille vraiment, sans blague, 2 fois par année... je n'avais pas l'intention de me crocheter des lingettes. Des débarbouillettes ,c'est parfait juste pour me laver le visage. Par contre, mes deux sœurs qui sont plus coquettes, féminines, attentionnées... que moi, se maquillent. Je les ai donc prises comme cobayes dans ma tentative de lingettes démaquillantes. 


Voilà le patron que j'ai utilisé ce trouve ici, en anglais cependant. Par contre, comme je suis vraiment une néophyte au crochet, à chaque fois que j'en fais, je me retrouve sur Youtube, parce que j'ai tout oublié. Donc, si vous êtes comme moi, ou que vous ne comprenez pas l'anglais voici le vidéo qui explique vraiment très bien comment faire. Si vous êtes une pro du crochet vous devriez être capable de faire une lingette en moins de 10 minutes. 


Point de vue utilisation,voici les commentaires d'une de mes sœurs :

1- Les faire sécher à l'air si on ne veut pas trop qu'elles rapetissent à la sécheuse.
2- Idéalement les laver dans une sac de lavage, parce qu'il semble que c'est le genre de truc qu'une laveuse ou sécheuse peut manger (en plus de toutes ces chaussettes....)
3- Ça exfolie un peu, on y va doucement avec ses yeux.

Coeurs en raphia rustiques

13 février 2018
 

Comme je l'ai dit hier, je suis vraiment dernière minute cette année. Même que je n'avais aucune intention de décorer le maison avec des cœurs. J'avais tout un autre concept en tête, mais quand l'inspiration nous prend et que ça inclut du raphia... et bien on succombe, même à la dernière minute. 


- Raphia
- Cure-pipe
- Colorant alimentaire (facultatif)

1- Colorer au préalable les raphias, si désiré, avec du colorant alimentaire. J'ai du colorant alimentaire artificiel que j'utilise maintenant seulement pour ce genre de projet (oui je suis rendue grano de même).
J'ai fait tremper mes raphias 1 heure ou deux dans de l'eau coloré au colorant alimentaire et ai laissé sécher toute le nuit.



2- J'ai tenté de former le cœur avec le cure-pipe au préalable, mais c'est plus rapide et efficace d'enrouler le raphia sur le cure-pire en premier. Tout ceci en laissant une petite partie à découvert à chaque bout.

À noter que c'est mieux d'utiliser un cure-pipe avec les couleurs qui se rapprochent du raphia, parce qu'on voit toujours un petit bout dépasser à quelques part (enfin, dans mon cas).



3- Lorsque le raphia est bien couvert, assembler le cure-pipe en cercle avec les bouts à découvert.


4- Recouvrir la liaison avec du raphia.


5- Faire un nœud au sommet pour bien fixer le raphia et former le cœur.


Et voilà ! J'ai essayé d'enrouler deux cure-pipes ensemble et d'utiliser deux raphia pour ajouter de la grosseur comme avec le cœur de droite. Mais je pense, que je préfère des cœurs plus fins.



Bonne fête des amoureux avec tous vos amours !