"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Nous versus le géocaching

26 juillet 2016


Le géocaching c'est quoi ? Je suis encore une néophyte en la matière, alors je vais utiliser les termes du site officiel de Géocaching (ici). C'est une chasse au trésor, où on peut trouver des trésors un peu partout sur la planète. À l'aide de l'application géocaching et du GPS de votre téléphone ou tablette (on peut charger la géocache avant de partir de la maison avec le wifi), on trouve l'endroit avec la localisation exacte (enfin à peu près) où se cache la géocache et à partir de ce moment, il faut trouver le "coffre au trésor". Il semblerait qu'il y ait des caches qui contiennent des petits objets sans valeur qu'on peut prendre et remplacer, mais les géocaches que j'ai trouvées pour l'instant n'étaient que de petites capsules avec le log (papier où on inscrit son nom et la date où l'on a trouvé la géocache) à l'intérieur. Je ne suis pas certaine de bien expliquer, le mieux est encore d'aller visiter le site (ici)


J'avoue que je n'ai trouvé que le 2/3 environ des géocaches que j'ai cherchées. Celles que je n'ai pas trouvées étaient plus vieilles, 5-6 ans, et comme je ne savais pas si elles y étaient encore après 5-10 minutes de recherche je laissais tomber. De toute manière avec les enfants l'intérêt n'y est plus si on ne trouve pas rapidement la géocache. Aussi, pour le moment nous n'avons que l'abonnement gratuit, car nous n'avons pas assez le temps pour faire toutes celles qui sont gratuites dans nos alentours. J'avoue que de toute manière nous n'avons fait que celles qui étaient faciles d'accès dans les parcs, ou dans des endroits publics. Je n'ai pas grand intérêt à arrêter sur le bord de la route avec mes enfants pour chercher une géocache à l'âge qu'ils ont. Éventuellement, peut-être.   


Pourquoi j'aime le géocaching ? Je ne saurais dire vraiment pourquoi, je pense que c'est ma fibre chasseuse de trésor. Nous avons fait des géocaches dans notre ville, près de chez mes parents en campagne, en vacances etc. Ils y en a partout à découvrir et ça nous amène à visiter des endroits que nous ne visiterions pas sinon. Et pourquoi pas Pokémon Go alors ?.... Je ne peux pas vraiment comparer parce que je n'ai pas joué avec Pokémon Go, mais disons que je n'ai pas vraiment d'intérêt envers un jeux vidéo et j'aime encore davantage trouver un trésor tangible qu'un personnage que je dois combattre, mais à chacun ses aventures !

La princesse des cygnes a 3 ans

18 juillet 2016

L'été c'est la saison des anniversaires chez nous. Donc, pendant nos vacances notre deuxième fille a eu 3 ans. Nous n'avons fait que de petites célébrations en famille. Je lui ai fait des ailes de cygnes et une "couronne" pour faire une petite séance photo sur le bord du lac. Parce que même si les festivités ne sont pas très grosses, c'est agréable de prendre des photos amusantes en souvenir ! 





De retour à la maison, elle a eu un gâteau tout simple avec de la barbe à papa (faite maison avec notre machine) pour rappeler les plumes du cygnes !



À 3 ans les enfants sont tellement mignons, j'essaie de profiter de cette période à fond !

18 ans et cinéma en plein air

8 juillet 2016

Ma petite sœur, oui celle qui a passée plus d'une fois pour ma fille, aura 18 ans en septembre. Je ne suis pas triste que mes sœurs vieillissent, plus elles le font, plus l'écart qui nous sépare diminue et moi ça fait certainement mon affaire. 

Nous lui avons fait une fête surprise 3 mois à l'avance au début juin. Le thème était le cinéma en plein air, mais comme le temps était à la pluie, nous avons tout installé à l'intérieur. Heureusement, nous avons pu finalement manger dehors, mais tout était au sec au cas où !


La couronne de la fêtée, dernière chose que j'ai fait à la dernière minute avec de l'écorce de bouleaux pris sur la corde de bois à côté de chez mes parents, les fleurs que mes enfants ont ramassé à ma demande et une brocheuse.  Cinq minutes à faire et totalement efficace !


Il manque la barbe à papa sur la photo (les cornets y sont par contre), que j'ai fait en direct.


Gâteau d'anniversaire extra popcorn au caramel (recette ici). Lorsqu'il faut décorer le gâteau à la dernière minute, parce que la soit disant sœur fêtée ne va pas se coucher assez tôt la veille de la soi-disant fête, part surplus de plaisir à jaser entre sœurs, il arrive des aventures. Donc, ne faites pas comme moi. Il faut bien mélanger le caramel et le maïs et attendre qu'il refroidisse un peu avant de le poser sur le gâteau. Sinon... le glaçage au beurre va fondre. Ce qui a été encore plus flagrant lorsque j'ai fait une recette de caramel extra pour faire couler le long du gâteau. C'était un peu la panique, alors j'ai sortie le caramel à tartiner (t'sé pour mettre sur le pain) pour couvrir mon dégât. 


Bar à chocolat chaud. J'ai fait du chocolat chaud recette maison cacao et sucre à glacer toujours très approximatif. J'avais trimballé tout mon attirail de camping pour l'occasion. 


Le petit cadeau pour les invitées.


Il y avait bien sûr des sucreries pour le film.



J'ai fouillé dans le fond des garde-robes à ma mère pour trouver toute sortes de couvertures pour la soirée. 


Chez nous on recycle, les paniers de pommes servaient de décorations à mon mariage il y a 13 ans...




Nous avions fait un mur de "tickets" pour le "photobooth" de tous ceux présents à la fête.

Finalement, je tiens à dire non subtilement à mes soeurs... que je vais avoir 40 ans dans 5 ans... juste comme ça...

Bonne fin de semaine !

Tarte choco-fraises

30 juin 2016


Lorsque notre anniversaire est en plein milieu de la saison des fraises, il est inévitable d'avoir au moins un dessert à la fraise pour une des célébrations d'anniversaire (oui, ici il y en a toujours quelques unes). Alors, pour les trois ans de ma petite rouquine de fille, j'ai cuisiné cette tarte choco-fraises. J'en ai encore l'eau à la bouche d'y penser. Bon, mes tentatives de roses en fraises ne sont pas toutes à faites réussies, mais le mélange de chocolat et de fraises et tout de même excellent !

Un petit dessert tout simple pour savourer la saison des fraises !

- 1 croûte de biscuits Graham (voir la recette ici, j'ai omis la cassonade)
- 1/2 tasses de pépites de chocolat mi-amer
- 1 tasse de pépites de chocolat au lait
- 200 ml de crème 35 %
- Fraises (quantité au goût) 
- Feuilles de menthe (facultatif)

Faire chauffer la crème dans une casserole quelques minutes pour qu'elle soit chaude, mais qu'elle ne frémisse pas encore. Retirer du feu et y ajouter le chocolat. Mélanger jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu et le tout homogène. Verser dans la croûte, parsemer de fraises et feuilles de menthe, réfrigérer ensuite au minimum deux heures avant de servir. 

Voilà ! 

Inspiration de la recette : ici
 
Bonne fin de semaine de la fête du Canada !

De retour

28 juin 2016
 

De retour après deux semaine de vacances et autant sur mon blogue et les réseaux sociaux. L'avantage de faire l'école maison c'est de pouvoir prendre ses vacances tandis que personne n'est encore en vacances ! 
Monchéri était de retour au travail aujourd'hui et je suis un peu déboussolée. J'imagine que je vais trouver mon "vibe" de vacances dans les prochains jours. Je ne sais vraiment pas ce que nous allons faire du reste de notre été, ok je parle pour moi, je sais que mes enfants vont trouver quoi faire. À part arroser mon jardin et faire semblant d'y enlever les mauvaises herbes et être le support moral de monchéri qui fera du terrassement une bonne partie de ses samedis d'été (ah oui, et maintenir en vie quatre enfants et une maison). Non je ne sais pas... tout est possible ! Enfin, je risque de juste rêvasser et laisser la poussière s'accumuler un peu trop. Parce qu'il faut bien l'avouer, s'il y en a qui font des dépressions saisonnières l'hiver par manque de lumière. Je fais définitivement des dépressions saisonnière l'été par surplus de chaleur. Je deviens tellement dysfonctionnelle et si on ajoute un bébé qui me demande de l'attention, ma productivité est quasi anéantie. Donc, outre me terrer dans ma batcave (seul endroit frais de la maison) mon seul VRAi objectif de l'été est de mémoriser Ésaie 54 verset 1 à 12. J'ai lu ce passage dernièrement et il m'a vraiment émue. Pour moi ces versets sont une lettre d'amour de Dieu envers son peuple et je veux vraiment méditer ces lignes pendant l'été. Alors rien de mieux que de les mémoriser. Je ne vais pas obliger mes enfants à embarquer avec moi, mais comme je demande à fiston de vérifier si je connais bien mes versets lorsque je les récite, je sais qu'il les apprendra aussi par la bande et probablement ma grande fille aussi. 

Ainsi de retour très bientôt sur la même batchaîne, environ aux mêmes batheures !

Cueilleurs en cavale

8 juin 2016


Je le dis souvent, j'ai du sang de chasseuse-cueilleuse. Donc, dans ma saga : mangeons ce qu'il y dans ma cour et qui ne pousse pas dans mon jardin (non, pas des vers de terre). Voici, les samares gracieuseté de l'érable de mon voisin. 

Certes, j'ai lu qu'il était préférable pour le goût, (car soyez sans crainte, elles sont toujours tout à fait inoffensives, peu importe leur degré de "brun") de les cueillir vertes dans l'arbre. Mais comme je ne vais tout de même pas grimper dans ma clôture puis dans l'arbre du voisin, j'ai plutôt mis mes enfants sur ce dossier. Enfin, je les ai lancé à la cueillette de samares qui "peuplassent" gentiment notre cour pendant que j'étendais du paillis (ça c'est une autre saga). Ceci étant uno : une bonne façon d'occuper mes enfants et les empêcher de se chicaner, deuzio une bonne façon de ne pas avoir de bébés érables qui poussent dans ma cour en trop grande quantité (quoi que est-ce que ça va vraiment paraître dans la lot..), tertio une bonne façon de nourrir notre instinct et notre estomac de chasseur-cueilleur. 

Le produit de notre récolte fût abondant, notre estomac par contre ne fût pas tout à fait rassasié. Après 30 minutes à écailler nos samares, fiston et moi n'en avions qu'un modeste fond de plat pour sustenter notre appétit.


Conclusion, je dirais : " ça goûte le vert ", pas mauvais, mais pas nécessairement alléchant. Par contre je sais maintenant si je me retrouve perdue dans une érablière en plein été n'ayant qu'à compter sur ma cueillette pour survivre, que les samare sont tout à fait comestibles. Ainsi que le jus de chaussettes, mais ça c'est une autre histoire. 

C'est ainsi que se termine notre épisode de cueilleurs en cavale, restez brancher pour nos futures aventures gustatives dans la nature (ou bedon dans ma cour de banlieue). 

Blabla sur mon jardin

31 mai 2016

La semaine dernière a été particulièrement difficile, fiston dernier née a fait deux dents. Disons qu'il y a eut beaucoup de découragement de ma part, mais maintenant ça va mieux. Le seul moment libre que j'ai eu, disons entre 7h00 et 8h30 am samedi matin, je l'ai passé à essayer de terminer de planter mon jardin. Mission pas tout à fait encore accomplie.  Il y a tellement de chose que je voudrais faire cette été, mais je ne suis pas certaine d'avoir le temps pour plus que mon jardin. Alors un peu de blabla sur le seul projet prioritaire de l'été. 

Même pas le temps de prendre un photo décente avec mon vrai appareil photo, juste une avec la tablette.

1- Parfois je me laisse un peu décourager par tout le travail qu'il y a encore à faire dans notre cour (encore nos 20 pneus à jeter...), mais lorsque je regarde les quelques vivaces et ma rhubarbe (de ma maman) qui poussent j'ai de l'espoir !

2- J'ai complètement oublié de planter du persil, voir de planifier un endroit pour le planter... Je devrais trouver le temps pour en acheter au centre jardin et éventuellement trouver un endroit pour le planter. Sinon pas de chimichurri, snif !

3- J'ai acheté un bidule comme celui-ci , en espérant, avec beaucoup de foi, faire fuir un peu les écureuils de mon jardin, de mes pommiers et de ma mangeoire à oiseau. En même temps que le rongeur indéterminé de l'année dernière qui a mangé mon plant de courgettes et de concombres, grr ! Le tout sera à confirmer à la fin de l'été

4- Je suis vraiment heureuse de voir pousser, oui la rhubarbe qui vient de ma mère, mais aussi des plants de pivoines et de framboises qui sont issus des plants de ma grand-mère ! Il ne reste plus qu'à planter des patates directement issus des patates de mes grand-parents et j'aurai vraiment un jardin "heirloom".

5- Le paillis est mon meilleur ami cette année. J'y ai peut-être été un peu fort lorsque j'en ai acheté un quantité monstre. Je n'ai pas encore reçu assez de circulaire pour tout l'étendre (oui je sais, il y a les toiles noires...)

6- Je savais avoir deux sortes de lilas, mais j'ai découvert que j'en avait trois en fait, une de couleur lilas et deux sortes de blanches. Une qui sent presque trop fort, si on peu se plaindre de l'odeur du lilas, ce que je ne ferai pas. 


7- J'ai réussi à débuter un rocaille qui a l'air vraiment ridicule avec ses petites bouts de vivaces et sa formes encore à déterminer. Mais bon, il faut visionner dans le futur sur ce projet. 

8- J'ai reçu mes semences de fleurs sauvages de Cheerios (gratuite) pour aider les abeilles et c'est comme une surprises à semer parce que je ne sais pas du tout ce qui va vraiment pousser sur ce petit coin de mon terrain. 

9- Mes vignes sont pleines de petites bébés raisins... si je réussi à anéantir les bestioles qui mangent les feuilles ont devraient en avoir tout pleins !!! Pour le moment je suis armée de mon vaporisateur à l'eau savonneuse, je vais les vaincre, je vous le dis !!

10- Finalement, je sais que j'ai planté un jardin trop grand pour ce qu'un bébé de 6 mois va me laisser le temps d'entretenir. Mon objectif est de récolter ce que je pourrai et de faire mes armes en tant que jardinière débutante !

Un gros merci à ma mère au quelle je pose vraiment beaucoup de questions, ainsi qu'à ma petite sœur future horticultrice !

Bon jardinage !