"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Le jour où

21 juillet 2014

Le jour où les deux grands jouaient seuls dehors (dans notre petite cours clôturée) et que j’ai entendu fiston cracher, se racler la gorge et recracher. Je cours dehors pour voir qu'il tient à la main la plante grimpante du voisin (qui envahie carrément notre cours), et qu'il a plein de verdure entre le dent. 

- " T'as mangé ça ?"
- "Oui, mais c'est.. ma soeur qui en a mangé en premier." ( comme quoi la plus vieille excuse du monde est encore d'actualité).

Rien d'alarmant comme symptômes, mais un appel à anti-poison tout de même pour savoir si j'ai des symptômes à surveiller et savoir si oui ou non ce truc est toxique. Ben le gars à l'autre bout du fil ne sait pas plus que moi c'est quoi cette verdure rampante. Alors on se met à trois (monchéri itou) pour faire une recherche avec le meilleur ami des mamans : Google, pour trouver c'est quoi le nom de ce truc envahissant. Conclusion : c'est de la vigne vierge (si au moins il y avait plein de raisins qui débordaient dans notre cours...), et c'est bel et bien toxique !!! Bon, comme ils n'ont pas décidé de s'en faire une salade, mais seulement d'en prendre un croquée, ils devraient s'en sortir seulement avec des picotements à la bouche et peut-être de légers inconforts gastriques. Mais ils s'en sortent bel et bien avec une bonne leçon : on ne mange pas n'importe quoi qui pousse dans notre cours (surtout qu'on n'a pas de potager). Quoi que... avec ma grande aventurière, je suis mieux de garder le numéro du centre anti-poison et mon guide des plantes du Québec pas loin. Heureusement qu'ils n'ont pas décidé de goûter aux champignons qui ont tendances à pousser dans les coins humides de notre cours...

Il faut quand même que j'avoue, je dois être un peu coupable. Il y a quelques semaines une amie m'a montré comment identifier le plantain et renseignée sur ses vertus médicinales, en plus de me dire que ça se mange. Ce que mes enfants ont très bien compris. C'est alors que j'ai oublié de leur rappeler (je leur ai quand même déjà dit) qu'il ne faut pas manger n'importe quoi qu'on trouve, surtout pas sans demander à maman ou papa si ça se mange au préalable. Donc, leçon retenue pour la maman aussi ; lorsqu'ils sortent dans notre cours je dis : "ne vous chicanez-pas, ne criez pas et ne mangez rien "! 

Non mais, on ne pourra pas dire que la faune urbaine n'est pas pleine d'aventures et de dangers !!!

Pozole (soupe mexicaine)

14 juillet 2014
 

Vous me connaissez moi et mon amour pour la nourriture mexicaine. Depuis des années que j'essaie de trouver une recette de pozole qui soit digne de ce nom (enfin selon mes souvenirs lointains)  et pas trop compliquée, en voilà enfin une.

- 1 1/2 lb de poitrine de poulet
- 8 tasses de bouillon de poulet
- 1 clou de girofle
- 1/2 cuillère à thé de thym
- 1/2 cuillère à thé d'origan
- 2 gousses d'ail écrasée
- 2 cuillères à thé de cumin
- 1 ou 2 cuillères à thé de sel
- 1 cuillère à thé de poudre de chili
- 1/2 cuillère à thé de coriandre frais ou sec
- 1/2 cuillère à thé de paprika fumée (facultatif)
- 1/4 de cuillère à thé de flocons de piments (si vous aimez ça piquant un peu)
- 2 tasses de maïs en grains

Faire cuire le poulet dans une cuillère à table d'huile, environ une minute de chaque côté en salant poivrant. Couvrir ensuite et laisser cuire 10 minutes à feu moyen ou jusqu'à ce que le poulet soit cuit. Pendant ce temps porter à ébullition le bouillon de poulet et les épices, réduire ensuite le feu et laisser mijoter. Lorsque le poulet, effilocher celui-ci. Puis ajouter le poulet et le maïs au bouillon et laisser cuire 5 minutes à feu moyen. Retirer le clou de girofle. 

Servir ensuite avec la garniture de son choix. Ici c'est ce qui rend cette soupe intéressante. Un pozole n'en est pas un sans toutes les garnitures, et pour ma part sans le croustillant de la salade (je sais le concept est bizarre un peu) et le jus de lime il manque quelque chose.

- Crème sûre
- Fromage
- Laitue en fines tranches
- Morceaux de tomate
- Jus de lime
- Morceaux d'avocat
- Sauce forte
- Petites cubes de poivrons
- Tranches fines de radis etc....

 Hariba !



Embrace the chaos ou avoir 3 enfants

10 juillet 2014
 

Ça me fait toujours rire quand des parents de 2 enfants nous disent en voyant les 3 nôtres :"ça doit être du sport". Quoi, j'en ai juste un de plus ! Pis j'en ai juste 3 quand même ! Enfin, ce qui me fait rire là-dedans, c'est que de passer de 2 à 3 ce n'était pas si pire que ça. Le plus difficile ayant été de passer de 0 à 1. Rendu au troisième, bof ! Mais en y repensant, il y a quand même quelque chose que j'ai changé en ayant ma 3e. Peut-être que j'aurais dû comprendre ça avant, mais je suis un peu tête de cochon. Donc, avec ma 3e, j'ai enfin réussi (bon, pas encore parfaitement) à accepter que toute ma vie soit un peu (o.k. beaucoup) chaotique :

- À accepter, que si je ne veux pas laver mon plancher de cuisine après chaque repas, il sera nécessairement tâché ou collant.

- À accepter que de sortir de la maison est comme passer un chameau par le trou d'une aiguille, et que ça prend inévitablement 5 fois plus de temps que si je sors seule.

- À accepter que de sortir au parc, exige de se déshabiller direct dans l'entrée en arrivant, les vêtements direct dans la laveuse et les enfants direct dans la douche pour ne pas ramasser 4 tasses de sable un peu partout dans ma maison et nettoyer les taches suspectes sur mes enfants. Malheureusement, tout le monde n'est pas de mon avis qu'un parc avec des copeaux de bois, c'est une absolue nécessité !

- À accepter que si je cuisine, du riz, du quinoa, du millet ou tous autres petits grains, peu importe que je passe le balais après le repas, je vais en retrouver encore pendant 2 jours à divers endroits de ma maison.

- À accepter que ma petite entrée sans garde-robe sera constamment envahie par une tonne de diverses chaussures pêle-mêle qu'il faut enjamber pour passer.

- À accepter que je n'aurai plus aucun repas calme, sans cries et qui ne me demandent pas de me lever 475 378 fois de ma place.

- À accepter que mes enfants vont inévitablement tacher leurs vêtements la première fois qu'il porte une autre couleur que du bleu marin ou du noir.

- À accepter que ma grande fille n'aura pas toujours (voir quasi jamais) deux belles tresses françaises parfaitement symétriques et sans petits cheveux qui sortent partout lorsque nous sortons de la maison.

- À accepter qu'il est immanquable que lorsqu'on sort de la maison j'ai un enfant sur lequel il reste des traces de beurres d'arachide ou de confiture (ou autres taches suspectes) qui ont échappé à mon oeil distrait vigilant.

- À accepter que si je veux sortir de la maison avec mes 3, seule, et ne pas avoir de crises de larmes, je dois avoir bébé dans mes bras tout le temps.

- À accepter que de parler au téléphone sans cries comme trame de fond est impossible.

- À accepter que 24 heures après avoir fait le ménage des chambres/salle de jeux, ça ne paraît plus.

- À accepter que mes enfants n'auront pas toujours des repas parfaitement équilibrés (surtout lorsque nous ne sommes pas à la maison, un dessert, pis des frites ça bouche un coin et ça achète la tranquillité).

- À accepter qu'une sortie au restaurant réussie c'est d'avoir réussi à ne rien casser et ne pas avoir bousculé, crié dans les oreilles des voisins de table pendant le repas.

et j'en passe....

Je suis vraiment navrée si j'offusque les grandes ménagères et mamans qui ont tout sous contrôle parmi vous (ou qui n'avez pas encore beaucoup d'enfants, hihi ). Je ne dis pas que je n'essaie pas d'améliorer tous ces points, mais il faut choisir ses chevaux de bataille. Parce que la maman à un maximum d'énergie à dépenser par jour, et boire plus de café ne changerait rien.

Je garde mon énergie pour :

- Que mes enfants apprennent à manger tout ce qu'on met dans leur assiettes (je suis particulièrement cruelle sur ce point).

- Que mes enfants aient une heure de dodo qui est respectée aux 5 minutes près (sauf de rares exceptions) tout le jours (ça ne veut pas dire qu'ils ne vont pas essayer de se relever par contre), et une période de relaxation en après-midi.

- Que mes enfants accomplissent les responsabilités et tâches qui leur sont attribuées selon leur âges et capacités.

- Que mes enfant apprennent à régler leur conflits sans recourir à la violence.

Je veux mettre mon énergie pour que mes enfants grandissent dans un environnement sain, stable et agréable, qu'ils apprennent à être reconnaissants et deviennent des adultes responsables et contribuent à la société d'une bonne façon.

Les playmobil qui traînent et le sable dans les cheveux vont passer, et j'espère que ce qui restera sera ce qui compte le plus ! Tout ça demande beaucoup de prières !

1 mois sans café ou moi versus Dandy Blend

7 juillet 2014
Le sac est presque vide sur cette photo et un peu sale dû au fait que ça a tendance à coller aux doigts et ainsi mes doigts de salir le sac hermétique.

Avertissement, ce qui suis risque de déplaire aux fans finis de café !

Au début de l'année 2012, je me suis mise à avoir des maux de tête. J'en ai conclue le café et j'ai décidé d'arrêter le café 6 mois, histoire de décrasser mon système et surtout de réussir à faire baisser mon stock de thé, que je ne bois pas quand je bois du café. Malheureusement, j'aime plus de café que le thé ! Mes maux de têtes étaient finalement dû à des tensions musculaires et non au café. Mais les premières semaines sans café ont quand même étés pénibles, davantage de maux de tête et surtout mal dormir pendant 2 semaines. J'ai vraiment réalisé que même mes deux cafés par jour avaient une emprise sur moi et je n'ai pas vraiment aimé ça. Je n'aime pas l'idée d'être obligé de boire un café pour ne pas me choper un mal de tête. Je veux boire du café parce que j'aime ça et non par obligation. Bref, j'en ai conclu que je ferais une cure de café un mois par année pour ne pas trop "droguer" mon système. Bon, je devrais probablement juste ne plus boire de café, mais c'est trop bon et puis je ne vais pas passer au décaf. Le décaf, c'est pire pour le système digestif, pis tant qu'à boire du café, autant que ça me réveille aussi !

En 2013 la cure s'est faite toute seule, parce qu'en début de grossesse je n'ai vraiment pas envie de boire de café ! Donc juin 2014 était ma première vraie cure de café d'un mois. 

Comment je m'en suis sortie ? Très bien ! Et ce grâce à Dandy Blend ( je ne suis pas payée pour ça ). J'avais lu que le Dandy Blend était bon pour enlever les symptômes d'une cure de café. Et que c'était supposément aussi bon que le café au même prix. Je me suis dit que ça valait la peine de tenter le coup. J'en ai donc acheté dans un magasin d'aliment naturel, mais je crois en avoir vue dans une pharmacie par la suite.

Conclusion: 

- Je n'ai pas eu de maux de tête ou d'autres symptômes. Par contre, monchéri a essayé et a quand même eu mal à la tête, donc...

- Pour ce qui est du même goût que le café... on repassera. Enfin, si on boit du café instant on peut peut-être s'y méprendre, mais pas un café filtre corsé ou un expresso. Par contre, on s'habitue au goût et tant qu'à ne pas boire de café, c'est quand même acceptable. 

- Le prix, bon je n'ai peut-être pas acheté dans le magasin qui fait les meilleurs prix, mais si vous n'êtes pas du genre à payer votre café très cher normalement comme moi, c'est quand même un peu plus cher, mais raisonnable.

- Le gros point positif c'est que comme il ne contient pas de caféine je me permettais d'en boire souvent 3 part jour au lieu de me limiter à 2. Dans l'avenir, je vais en garder en stock ou essayer un autre café de céréales moins cher, pour lorsque j'ai envie d'un 3e café le soir !

- Et comme il semble que le pissenlit (dandelion/ dandy) ait de bonnes propriétés pour la santé, ça ne peut pas faire de tord. 

Ma cure 2014 est donc terminée et j'étais bien contente de retrouver mon bon café corsé 2 fois par jours ! 

Bon lundi !

Serviettes de table

4 juillet 2014

J'aime beaucoup ma nappe vintage !

Monchéri porte fièrement la barbe vraiment barbue depuis déjà plusieurs mois. Et bon, cet "animal de compagnie" bien que très sympathique, ne vient pas sans petits problèmes. Le principal étant de devoir s'essuyer régulièrement la barbe en mangeant pour ne pas se garder des petites réserves pour plus tard. Donc, après des mois de serviettes jetables, monchéri m'a demandé de lui faire des serviettes de table en tissu pour tous les jours. Nous en avons déjà, mais ce n'est que pour les occasions ou nous recevons à la maison (on prend soins de notre visite). 

Comme j'avais déjà ce projet en tête depuis très longtemps, c'était enfin le temps de me lancer. Si je ne l'avais pas encore fait (outre la procrastination), c'est que je ne savais trop ce que j'allais utiliser comme tissu. Du coton à vêtement, c'est un peu mince pour faire une serviette de table. Puis, j'ai vue sur Internet (je ne sais plus où), quelqu'un qui avait utilisé des linges à vaisselle coupé en deux !! Idée géniale, donc direction magasin 1$ et j'étais partie. Bon, ce n'est pas les linges à vaisselles les plus glamour, mais pour tous les jours la barbe de monchéri s'en porte très bien. 

En gros la couture d'une serviette de table ce n'est que faire un petit ourlet tout le tour, mais il y a les coins ! Les autres fois où j'ai du faire des coins sur un morceaux de tissu, ce n'était pas très beau. Mais là... j'ai trouvé ce tutoriel super génial (en je ne sais pas quelle langue, mais on n'a qu'à suivre les images), facile et qui donne de très bons résultats. Et qui empêche également mes aiguilles de machine à coudre de casser à cause de l'épaisseur du tissu.


Pas trop pire, non ?

Bonne fin de semaine !

Anniversaire de Renard

1 juillet 2014


Donc, ma petite puce a eu 1 an il n'y a pas longtemps. J'avais déjà dit que j'avais désigné le renard comme son animal emblématique à cause de sa chevelure aux reflets roux. Et bien, c'est sur cet animal que nous avons basé les célébrations de son premier anniversaire. Bien évidemment on a fait un petit shooting photo pour immortaliser le tout.


 Cupcake "queue de renard" pour la journée de son anniversaire.


Gâteau de renard pour la célébration avec ma belle-famille.


Grand frère loup, grande soeur raton laveur et petite soeur renard (qui ne veut évidemment pas mettre le masque sur ses yeux) !

J'ai hâte de les voir tous les trois partir à l'aventure ensemble, quand petite sœur sera assez grande !

 Pour l'instant le renard se contente d'explorer à quatre pattes.


On va laisser les grands partir tous seuls pour le moment.




 Maman faon (je sais ça n'existe pas)


Papa "maître hibou" qui prodigue de sages conseils à sa petite dernière !


Bien évidemment le grand frère et la grande soeur ont transformés leurs costumes, en costumes de superhéros. J'ai maintenant un wolfmen, et un racoongirl prêts à me secourir de tout danger !


Gâteau de renard : Ne me demandez pas où j'ai pris mes figurines, j'ai cherché pour trouver une figurine de renard, jusqu'à ce que je réalise que nous en avions une dans nos figurines en bois achetées d'occasion.
Masques: Le patron du masque de loup vient d'ici et les autres d'ici. J'ai fait des variantes sur pas mal chacun d'eux par contre. J'aurais dû coller les morceaux au lieu de les coudre, ça aurait pris moins de temps et je pense que le résultat aurait été meilleur...
Les queues: Elles sont une création de maman, celle de loup, vient de notre aventure de chaperon rouge.
Robe de renard : ici

et on a recyclé les foulards/baluchons de l'anniversaire de cowboy !

Tapenade aux olives noires

30 juin 2014
 


Dans les deux dernières semaines nous avons presque fait un pique-nique un jour sur deux. Je me suis simplifié la vie en faisant une double recette de tapenade et de craquelins et aussi une grosse recette d’humus. Donc nos pique-niques ont tourné autour de cette thématique. C'était facile, pas de sandwich à faire, pas de vaisselle à apporter pour une salade. J’attrapais mes plats de tapenade et d'humus avec des légumes et autres et nous étions partis pour l'aventure. Même si j'ai mangé beaucoup de tapenade dans ces dernières semaines, je n'en suis pas fatiguée ! Je vais quand même essayer de trouver une autre recette gagnante pour les prochains pique-niques de l'été (quoique...).


- 1 gousse d'ail pressée
- 2 cuillères à table de câpres
- 1 boîtes de 398ml d'olives noires
- 2 cuillères à thé de persil 
- 1 cuillère à table de jus de citron
- 2 cuillères à table d'huile d'olive
- Sel et poivre

Mettre tous les ingrédients dans un robot culinaire et mélanger jusqu'à ce que les olives soient réduites en petits morceaux. Servir sur du pain, des craquelins etc...