"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

12 jours de Noël... bientôt !

22 novembre 2014
Merci à monchéri pour la création de cette bannière !

Avouez que je ne suis pas la seule qui écoute de la musique de Noël en rêvant à ciné-cadeau en pyjama ?! Le décompte commence et les préparatifs vont bon train ou commencent à se pointer. Donc dès lundi début une série de 12 posts de Noël en 12 jours. 12 idées dont des bricos, de la couture, du tricot, des bricos d'enfants, une ou des recettes, des idées de cadeaux à faire soi-même... Des idées de moi-même, ou mes versions d'idées grappillées sur le web, des trucs simples et pas trop compliqués.

Donc si ce n'est pas fait, sortez vos lumière de Noël et vos ciseaux et revenez lundi !


Bouillon de poulet perpétuel

20 novembre 2014
 

O.k. je suis en retard pour les post d'automne réconfortants, mais c'est mon dernier, promis. On enclenche en mode Noël  dès notre prochaine rencontre. 

Cette idée n'est pas la mienne. Je ne fais que vous partager mon expérience avec le bouillon perpétuel tel que décrit sur ce blogue. Je vais vous expliquer brièvement en quoi ça consiste : faire mijoter ses os de poulets à petit feu à la mijoteuse pendant une semaine et avoir par la suite une quantité monstre de bouillon de poulet. On pourrait faire la même chose avec un os à la moelle de boeuf. Seul défi, supporter sa mijoteuse sur son comptoir pendant une semaine.

Vous allez me dire, oui mais j'ai déjà essayer de faire bouillir pour une deuxième fois mes os et ça n'a rien donné. C'est vrai, il faut laisser plus longtemps et ne pas s'attendre exactement au même résultat que le bouillon de poulet gras et très goûteux traditionnel.

Alors pourquoi faire ça, si ça ne goûte pas exactement le bouillon de poulet qu'on est habitué ? Bon il y a plusieurs raison, les deux plus alléchantes sont : le prix, vraiment moins cher qu'au supermarché et aussi aucun ajouts, aucune quantité monstre de sel et protéine de soya et tout ce que vous pouvez ne pas tolérer ou ne pas vouloir ingérer. Oui, il y a le prix de l'électricité, mais comme ici au Québec l’électricité est encore relativement abordable (si on compare au autres pays),  le prix est encore moindre que d'acheter son bouillon au supermarché.

Mais une autre bonne raison, c'est que le bouillon qui mijote comme ça pendant plusieurs jours retire vraiment tous les merveilleux nutriments de la moelle et que c'est vraiment bon pour le système immunitaire (t'sé la saison du rhume et de la soupe au poulet et nouille).

Qu'est-ce qu'on fait avec tout ce bouillon ? On le congèle ! Qu'est-ce qu'on fait si on ne fait pas cuire un poulet entier régulièrement (comme moi). Ma solution c'est de congeler mes os de poulet jusqu'à en avoir une quantité assez intéressante pour valoir le coût d'admirer ma mijoteuse dans les yeux pendant une semaine !

L'automne le temps est gris. Moi j'aime ça, outre pour les photos... Avouez que vous êtes en amour avec ma céramique ?

Donc comment on fait exactement ? Je vous suggère d'aller lire ce post. Mais si vous ne lisez pas l'anglais voici brièvement les consignes.

Mettre tous les reste d'une carcasse de poulet (peau etc..) dans une mijoteuse et recouvrir d'eau (il vaut mieux en mettre au moins 3 cm de plus que la carcasse, car ça a tendance à évaporer). On pourrait ajouter des assaisonnements, moi je ne le fais pas.

Ensuite laisser mijoter à LOW pendant 24 heures. Retirer la moitié du bouillon en essayant d'enlever tout le gras si possible et rajouter de l'eau. Faite la même chose chaque jour pendant 7 jours. En enlevant au bout de 48 heures les restes de peaux et chair que vous pouvez voir. Après 7 jours les os devrait s’émietter facilement.

C'est pas mal simple comme ça. La première fois je n'ai pas tenu plus de 5 jours, mais la dernière fois j'ai réussi ma semaine et j'ai rempli mon congélo !

Mes cartes d'anniversaire

17 novembre 2014

Juste avant de passer au sujet plus important : Yeah la première neige sur Montréal !!!! Désolée, il fallait que je le dise ! 
 

C'était mon anniversaire il n'y a pas longtemps. J'ai reçu une très belle carte de mon amie Crapaud Chameau (ici), mais juste pour vous montrer que je ne suis pas la seule dans ma famille à avoir des idées... particulières. Voilà quelque une des cartes que j'ai reçues de mes proches.

Premièrement, celle de ma grande (ci-haut), coupée dans une boîte de mélange à gâteau. C'est mon visage en mauve sur la porte....


Celle de mon chéri, dessinée au crayon de cire sur un papier construction. Il trouvait bien rigolo de faire comme les enfants.


Puis finalement, celle d'une de mes soeurs, un sac/carte, fait comme un amalgame de "gribouillis" sur moi, rempli de "inside" entre moi et elle (merci ma soeur d'amour !).

Je ne trouve plus celle de fiston. Par contre, ce qu'il y a de génial avec l'école à la maison, c'est qu'on peut faire apprendre à son enfant dans ses mots de vocabulaire : "Bonne Fête et je t'aime", la semaine juste avant son anniversaire.... Juste au cas où ça pourrait être utile !

Bon lundi enneigé !

Tricot avec les doigts

14 novembre 2014
 

En attendant de vraiment montrer à tricoter à ma grande fille. En attendant de pouvoir prendre un thé avec elle pendant qu'on tricote (ben oui, je rêve de ce genre de truc là) et bien il faut commencer quelque part. Donc, lorsque j'ai vu ce tutoriel sur Internet pour tricoter avec ses doigts, je savais que c'était un bon départ.

Je n'étais pas certaine que ma grande de 4 ans serait capable seule, au départ je lui passais le fil entre les doigts et elle n'avait qu'à faire la deuxième étape. Elle a continué toute seule assez vite, et malgré quelques petites ratés, elle s'en ait bien tiré.


Fiston en arrière plan en train de faire l'école.

C'est certain que ça ne donne qu'un cordon et qu'il n'y a pas plusieurs projets à faire avec un cordon, mais elle était bien fière d'elle. On en a fait un collier, qu'elle vient tout juste de transformer en guirlande de Noël.


Les doigts aujourd'hui, les broches demain !

Bonne fin de semaine !

Moi versus la biblio

12 novembre 2014
 Eh oui, je suis tombée dans le "versus" cette semaine
 

Suite à une demande d'une amie, voilà comment je fonctionne à la bibliothèque.

Premièrement, je n'y vais que très rarement maintenant avec mes enfants parce que : y aller avec mes trois enfants veut dire avoir des enfants impatients pendant le retour des livres, avoir une grande fille qui remplit mon panier de n'importe quoi, un grand garçon qui prend un temps interminable à choisir des BD et un bébé qui crie pour avoir un nouveau livre dans le mains tous les 20 secondes. Je vous laisse deviner pourquoi je préfère y aller seule. 

Quand j'y avais seule voilà comment ça se passe 99 % du temps.

En entrant je fouille dans le bac de livres à donner à l'entrée de notre biblio (des livres que les gens donnent et non la biblio, c'est trop génial ! ). 

Après je passe/perds les 10 prochaines minutes à retourner ma tonne de livres. Si je suis chanceuse je tombe sur la tite madame gentille qui connait tous les noms de notre famille et qui ne vérifie pas un à un chacun des livres que je retourne. Sinon je tombe sur le ti-monsieur qui flippe les pages de chacun des livres sans regarder, mais qui le fait quand même... Ou je tombe sur une nouvelle toute mêlée parce que j'ai 4 cartes de bibliothèque différentes. C'est la période pénible à passer après vient le meilleur.

Je me dirige directement vers la section nouveauté pour enfants (qu'on peut voir ci-haut) et là je dévalise, totalement littéralement, cette section. En 5 minutes 75 % du temps mon panier est plein et je retourne au comptoir pour emprunter. Sinon je fais un petit détour par les BD ou j'ai toujours des demandes spéciales de fiston. Et si jamais mon panier n'est pas encore assez pleins, je vais faire un tour du côté des rayons pour vraiment achever mon dos qui doit ramener tout ça à la maison. 

Mais QU'EST-CE QU'ON LIT ? Ben la réponse est simple, pas mal tous les albums qui sont destinés aux enfants de l'âge des miens. Et quand je dis tout, c'est vraiment pas mal tout ce qui à de l'allure. Je vais revenir un peu plus sur ma philosophie éducative après Noël, mais disons que ma philosophie se base en autre sur lire vraiment beaucoup à mes enfants. Alors, on lit beaucoup !

Il faut quand même noter que je fais un certain tri. Caillou reste gentiment sur sa tablette, Dora n'est considérée que si j'ai un enfant qui m'accompagne et Walt Disney se pointe le nez chez nous avec parcimonie, dépendamment de la collection. Sinon, j'élimine certains sujets qui ne vont pas avec les valeurs de notre famille (c'est très rare) et j'en élimine aussi beaucoup sur la longueur (ce qui en fait va aussi avec l'âge en général). On reste vraiment dans les albums simples pour le moment, qui se lisent en 10 minutes max. Mais il y a quand même certaines exceptions. On ne lit pas par contre toutes les BD que fiston regarde (lire ça s'en vient), ce serait trop long.  

Pour les réservations et les livres dont je fais des recherches spécifiques. Pour le moment, je me concentre uniquement sur les livres qui font partie de nos lectures complémentaires en histoire. Et comme il y a en a beaucoup, c'est suffisant pour que j'ai des voyages à faire à la bibliothèque régulièrement. Je reviendrais sur ce sujet bientôt. 

Ai-je des suggestions ? Malheureusement, je pourrais dire qu'après 3 ans à lire à ce rythme il n'y en a pas beaucoup qui ressortent du lot. Si on élimine les contes classiques revampés (j'ai lu des dizaines de version du petit chaperon rouge) qui sont très bien, il y a très peu d'album qui sortent du M. X va à l'école, Mlle Y va chez le dentiste et compagnie. Ce ne sont pas des livres inintéressants, on les lit, mais disons que je les oublie vite et que je ne les donnerais pas en suggestion. Malheureusement également, il y a en a qui ressortent du lot, mais qui sont uniques (pas de collections) donc j'ai tendance à les oublier. Donc mes suggestions ne sont pas exhaustives.

Les voici, celles qui valent la peine de faire un détour et qui sont originales et dont je me rappelle. Ce sont aussi mes coups de cœurs personnels qui ne reflètent pas nécessairement ceux de tous les parents.

En français :

Les livres de l'auteure Mélanie Watts
L'imagerie sous toutes ses formes ( plus à avoir à la maison qu'à emprunter à la biblio)

Traduction

Anglais

Bandes dessinées que je considère acceptables pour mon fiston de 6 ans
Astérix
Lucky Luke
Lucky Luke kids
Marsupilami
Marsu kids
Spirou et Fantasio (pas kids et pas les récentes)
Gaston Lagaffe
4 as
Petzi
Scrameustache
Dr Poche
Tintin
Garfield (j'évite)
Boule et Bill
Sophie
Cubitus
Yakari
Le Petit Prince
Géromino et sa sœur
Bande dessiné sur des œuvres classiques
Foot de rue

Bon, je trouve que ma liste d'album est vraiment mince, mais c'est tout ce dont je me rappelle !

Bonne lecture !

Moi versus la planification des menus

10 novembre 2014

Et oui c'est encore un clin d'oeil à Chuck pour le titre (fan finie) 
 
Cette photo a été prise cet été, donc ne cherchez pas ces spéciaux dans votre épicerie cette semaine....

Oui, il a y a les mamans qui ont un super beau tableau avec leur très belle écriture pour la planification des menus de la semaine, ou qui un super système stratégique pour la planification. Moi... c'est vraiment pas glamour, je ne crois même pas que monchéri pourrait comprendre mon charabia, ni m'a façon de fonctionner. J'ai vraiment pas un système génial, mais... ça fonctionne. Ce que je veux dire c'est que j'arrive à préparer des repas pour toute ma famille, dans mon budget, variés, sans avoir à retourner au supermarché (des fois au dépanneur) et à me demander qu'est-ce qu'on mange ce soir. 

Je n'ai aucune formule gagnante pour ceux qui auraient de la difficulté. En fait, je partage juste pour montrer que ça n'a pas besoin d'être très compliqué et aussi pour que vous trouviez que vous êtes géniaux avec votre beau tableau super bien écrit. 

Lorsque je reçois les circulaires (ben là vous voyez ou je vais faire mes courses), je fais mon menu en me basant sur les spéciaux de la semaine, et ce que j'ai encore dans mon congélo/frigo.

Je planifie pas mal tous les jours de la semaine à l'avance, parfois la fin de semaine ça reste en suspend. Si une semaine je ne planifie pas, j'arrive à me débrouiller avec ce qu'on a. Mais en général je planifie. C'est quand même à titre indicatif, car je fais souvent des changements de dernière minute. Mais en planifiant au moins je me casse la tête (pas trop quand même) seulement une fois par semaine à savoir ce qu'on va manger. Et je m'assure aussi d'avoir une alimentation plus équilibrée que si j'optais toujours pour la solution de dernière minute. 

Sur mon super pas beau tableau (affiché sur mon frigo côté qu'on ne voit pas en entrant dans ma cuisine), je fais aussi ma liste d'épicerie, que je transcrits sur ma circulaire. Et si j'arrive vraiment à entrer dans mon budget à chaque semaine, c'est que j'additionne mes achats au fur et à mesure sur mon circulaire. Avant d'avoir des enfants j'y allais à l’œil, mais là je prends pas de chance, la marge d'erreur est plus grande.

En fait, je ne sais plus pourquoi je partage ceci. Ça devrait plutôt être une confession de fille brouillon qui survit malgré tout, et qui sait ce qu'elle va manger demain !

Bon lundi !

Quand je n'en avais qu'un...

5 novembre 2014
 

Quand je regarde à la non lointaine époque (est-ce c'est même déjà arrivé ?) où je n'avais qu'un enfant, je me dis que la vie était bien facile. À cette époque m'habiller et habiller fiston était signe d'une journée bien réussie. Je voyais comme une montagne le simple fait de changer la poche de lait aux 2 jours.  Je trouvais dont que ses siestes de 3 heures étaient courtes... Mon sac à couche avait la taille d'un petit pays et m'occuper d'un enfant toute la journée me vidait de mon énergie totalement.

Maintenant, je suis habillés avant mes enfants et les journée en pyjama sont bien exceptionnelles. Même si je change la poche de lait aux 6o minutes (j'exagère à peine) et que je la rince pour la mettre dans le recyclage (ouais, je suis hippie de même), c'est rien. Je suis heureuse si je réussi à avoir 15 minutes de semi-silence dans ma journée, mon sac à couche est plus petite que mon sac à main et je ne comprends pas encore comment je faisais pour être si fatiguée avec un seul enfant. Cette vie là était bien facile !

Peut-être que lorsque j'aurai des adolescents, je trouverai que régler des chicanes enfantines toutes la journée, vivre dans le chaos total, sortir de la maison et être à l'heure avec 3 enfants n'est rien. Je me demanderai certainement pourquoi je trouvais si difficile de gérer 3 enfants dans un endroit public, d'avoir à répéter des centaines de fois à ma grande fille d'arrêter de grimper sur la table et de courir après un bébé qui grimpe et tombe partout.

Un jour, je regarderai probablement mes petits enfants et me dirai que ce n'est rien élever des enfants, que c'est la plus belle saison de la vie.... Aujourd'hui je trouve que c'est la plus belle saison de la vie, même si...