"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Mon nouveau germoir et les vacances de Noël

17 décembre 2014

Les enfants sont en vacances d'école depuis vendredi dernier. Ils ne veulent plus sortir de leur pyjamas, on dirait qu'il y a une tornade qui est passée dans la maison et 1 million de projets de cadeaux/cartes/bricolages s’amoncellent un peu partout. Nous arriverons quand même à nous rendre à Noël sains et saufs, mais avec peut-être aucun pyjama propre ! 

Je fais une petite pause de préparatifs de Noël pour vous présenter mon nouveau meilleur ami ! Lorsque je me suis lancée pour la première fois dans la germination il y peut-être 13 ans, je m'étais acheté un germoir (comme celui-ci)... C'était le seul qui avait un prix abordable et vraiment il ne fonctionnait pas très bien. L'écoulement était très difficile et de la moisissure se formait facilement. N'achetez pas ce modèle ! Tellement que je me suis dégoûtée pendant un temps de la germination et je l'ai finalement donné. Puis, je me suis relancé il y a quelque temps avec des pots Mason, mais encore une fois je me suis vite lassée. Ça fonctionne bien pour tester si on aime la chose ou pour des germinations occasionnelles, mais si on veut en consommer régulièrement, en grande quantité et que ça ne soit pas une tâche pénible, bof !
 
Le germoir vient sans tache rouge. Mes mains on dû accrocher la chandelle rouge qui était pas loin.

Donc, après mes pois chiche germés, je me suis relancée dans le mode germination et j'ai emprunté
Sprouts: The Miracle Food: The Complete Guide to Sprouting à ma bibliothèque. Je ne l'ai pas complètement lu, mais j'ai retirés les informations pertinentes pour moi et qui allait me redonner le goût de me remettre activement dans les germinations. Il recommandait aussi fortement les germoir verticaux, qui aident à une meilleure croissance des germinations. Ce qui est totalement vrai. Voilà, j'ai demandé ce modèle-ci à monchéri pour mon anniversaire et c'est le bonheur ! Pour le prix, sérieusement on ne peut pas s'en passer. L'écoulement se fait très bien, on peut faire germer 4 grains différents en même temps et un quantité assez intéressante pour une famille. De plus, avec la position verticale on arrive davantage à éliminer les petits écailles des grains lors de la consommation. Depuis 1 mois, nous avons toujours de germinations qui sont en train de pousser !

Un truc que j'ai appris avec le livre c'est de faire tremper les germinations dans de l'eau froide environ 10 minutes la tête en haut et de brasser un peu. Ainsi on arrive à enlever encore plus d'écailles avant de les manger.

Sur l'image ci-haut il y a de la luzerne, des grains mélangés et une tentative de graines de tournesol qui n'a pas fonctionnée parce que la maman s'est trompée au supermarché et a acheté des grains rôtis au lieu de nature.... J'ai aussi fait germer des lentilles et je vais tester bientôt les amandes.

Il y a de la neige dehors, mais de la verdure qui pousse dans la maison, le meilleur des mondes ! Surtout pleins de vitamines qui vont nous aider à affronter notre hiver québécois.

Annonce de non précipitation de gluten

12 décembre 2014

Photo prise par monchéri

La maman ici est prise dans la folie des préparatifs de Noël, de grand ménage d'avant Noël (s'il y a des choses qui entrent, d'autres doivent partir), ouf ! On va y arriver !

Depuis, juin dernier ma grande s'est mise à avoir mal au ventre. Au début, c'était aux quelques jours, puis 2 jours sur trois. Souvent c'était des simples maux de ventre, parfois elle allait se coucher dans son lit en étant incapable de jouer. Au début, j'ai pensé à la gastro, puis au stress (mais comme il y avait rien de stressant, je voyais pas quoi), puis à la faim etc... J'ai retourné ça dans tous les sens. Un soir où elle a eu le plus mal au ventre, en se réveillant la nuit pour se tordre de douleur, monchéri s'est même pointé à l'urgence avec elle... rien. Je pensais à une intolérance quelconque, mais je n'arrivais pas à faire un lien entre toutes les journées où elle avait mal au ventre. J'en avais parlé dès le début au pédiatre, qui avait dit qu'on devait attendre un peu pour voir si ça continuait, fin septembre on devait se revoir. Puis au début septembre, j'étais vraiment fatiguée du comportement de ma fille, qui n'arrive juste pas à suivre une consigne. Depuis, longtemps je pense qu'elle souffre d'un déficite d'attention, mais ça draîne de l'énergie ! J'ai donc fait 1+1, sachant que l'intolérance au gluten peu amener des troubles d'attention et de comportements, je me suis dit pourquoi pas. Même si elle mange du gluten tous les jours et n'avait pas mal au ventre à tous les jours, nous avons testé une semaine. Et tant qu'à faire, nous avons coupé le lactose aussi !

Résultat, plus de maux de ventre après 1 journée. J'ai réintroduit le lactose après une semaine, pas de maux de ventre non plus. Pendant trois semaines sans gluten elle n'a pas eu mal au ventre. Visite chez le pédiatre... il a fallut réintroduire le gluten pendant deux semaines pour faire des tests pour la maladie de céliaque. Retour du mal de ventre et surtout un retour en force de l'excitation et de problèmes de concentration de ma fille. Aussitôt que nous avons eu fait le test, même si on n'avait pas les résultats nous avons recoupé le gluten, soit début novembre et depuis, un seul mal de ventre, peut-être dû à autre chose ou a de la contamination ??? Conclustion, elle n'est pas céliaque, bonne nouvelle. Mais tout semble porter à croire qu'elle est intolérante, ce que les tests du système public de santé ne détectent pas. 

Plan de match, nous allons continuer ainsi de 3 à 6 mois et refaire le test de réintroduire le gluten pour voir si c'est vraiment ça.

Depuis, des années je suspecte que j'ai une légère intolérance au gluten, qui grandit tranquillement. Mais comme je n'ai aucun des "vrais" symptômes d'intolérance au gluten, les spécialistes de la santé ne m'ont jamais pris au sérieux. Disons que les pâtes depuis que je suis enfant, le pain blanc et tout dernièrement les biscuits, les tartes tout ce qui comporte de la farine blanche font que je ne me sens pas bien. Au point, que même si les tartes sont mon dessert favoris et que je pourrais facilement en manger une à moi toute seule, je n'ai même plus le goût d'en manger. Juste à regarder quelque chose fait avec de la farine blanche je me sens déjà mal. Je n'aurais peut-être pas fait le saut du régime sans gluten si ce n'était pas de ma fille. Mais là tant qu'à faire, on y va toute les deux et je me sens vraiment bien. Pour la première fois que je me rappelle, j'ai mangé des pâtes sans me sentir mal ! Pour ma fille je n'aurais peut-être pas fait le saut tout de suite si ça n'avait été que de son comportement (qui s'est amélioré quand même depuis le régime sans gluten), mais les maux de ventres nous ont forcé à s'y mettre.

Si je prends le temps de partager tout ceci c'est pour que vous compreniez pourquoi il n'y aura plus pendant un certain temps ou peut-être plus du tout de recette qui comportent du gluten ici. Et pourquoi le terme sans gluten sera courant ici !

Un régime sans gluten, ouf ! J'ai fait plusieurs recherches, tourné la question dans tous les sens et même si ça va me prendre des mois voir des années à refaire ma banque de recettes, je peux dire qu'on vogue sur un bon rythme présentement. Pour moi quatre choses sont primordiales dans notre régime sans gluten : 

1- Conserver le même budget d'épicerie  (jusqu'ici on y arrive étonnamment)
2- J'ai travaillé fort pour éliminer les produits transformés pas question de retomber dans le panneau. Je vais cuisiner ce qu'on mange, outre certaines exception (voir les pâtes..) 
3- Apprendre à manger autrement, ou développer d'autre goût. Je ne veux pas devoir ajouter une quantité d'additifs alimentaires, ni de l'amidon en grande quantité (pas bon pour la santé) dans mes recettes pour créer un semblant de gluten. 
4- Rester simple, non mais il faut quand même conserver une santé mentale à travers tout ça !

Ces quatre choses peuvent sembler inatteignables, voir idéalistes, mais je peux dire qu'on y arrivent présentement alors je n'ai pas peur pour l'avenir. Depuis début septembre, je fonctionne uniquement avec de la farine de maïs traditionnelle, celle tortillas et de la farine de sarrasin. Éventuellement très bientôt je vais garnir mon garde-manger de 2 autres farines histoire de varier un peu mes recettes, mais ça va très bien. Les trois autres membres de la famille continuent pour l'instant de manger du pain et des pâtes de blé, mais toutes les autres recettes que je fais son sans gluten et elles font l'unanimité. Comme nous ne sommes pas céliaque, nous pouvons manger de la farine de sarasin et du gruau non certifié sans gluten, ça aide quand même un peu. J'ai souvent entendu dire que manger sans gluten cela peut être moins bon pour la santé. Je ne le croyais pas jusqu'à ce que je lisent les ingrédients des farines tout-usage sans gluten et tout autre produits transformés sans gluten. Pour faire du semblant de blé il faut ajouter pas mal de choses, alors il faut être vigilant si on veut bien manger. 
Ma famille et moi-même mangeons déjà différemment, donc nous avons une longueur d'avance dans apprendre à manger différemment. Changer d'habitude alimentaire c'est vraiment difficile. Je sais de quoi je parle, j'ai du faire face dans les 10 dernières années à des problèmes avec les aliments gras, à une allergies au soya à 3 grossesses comportant des problèmes digestifs intense et à une suppression importante d'aliments transformés. Je sais c'est quoi de devoir apprendre à ne plus jamais manger certaines chose, à se priver et apprendre à aimer d'autre chose. Ce n'est pas facile. Il faut faire un pas à la fois, une chose à la fois et c'est comme ça qu'on y arrive.  Lorsqu'on se sent bien ensuite, les sacrifices deviennent plus faciles à faire ( les croustilles Doritos sont toujours aussi attirantes...).

J'ai vraiment beaucoup réfléchi et me suis établi un plan de match pour tous les repas de la journée avec des idées simples et économiques. Dans les prochains mois je vais vous partager le fruits de mes réflexions sur ce sujet. Je suis encore une débutante, mais j'espère que ça pourra vous aider avec vos intolérances, ou ceux de vos invités. Je ne me lancerai pas dans la polémique que tous devrait couper le gluten de leur alimentation. Cependant, comme il y a un haut taux de personnes intolérantes (ou qui ne le savent pas encore), je pense que je vais m'adresser à plusieurs.

Bon je dois encore travailler sur une recette de pâte à tarte sans gluten pour le temps des fêtes (ou pas, on peut vivre sans....).

Bonne fin de semaine !


Centre de table/village de Noël

8 décembre 2014


Cette année, j'ai laissé ma belle crèche antique avec les personnages en plâtre dans sa boîte. Ce n'est pas parce que je ne l'aime pas, c'est que j'ai une petite exploratrice de 1 1/2 ans qui s'amuserait trop bien avec. 

Par contre lorsque j'ai vu cette image, j'ai craqué et j'ai demandé à monchéri de me couper des tites-maisons comme celles-là dans les restes de la palettes qu'il est en train de bricoler (on est deux amoureux de vieux bois ici). Comme il est un mari sensass, il a accéder à ma demande... et aussi quand je lui ai dit que ça pouvait être un cadeau de Noël ! Il s'est amusé à varier les formes des maisons. 

Comme je n'arrivais quand même pas à envisager un village de Noël tout saccagé quotidiennement sous mon sapin, je l'ai transformé en centre de table pour cette année.


J'y ai ajouté ma vieille guirlande de lumière à piles Ikea.  J'aime tellement mon centre de table que peut-être l'année prochaine le village de Noël sera encore au centre de la table (ou dans le fond, tout dépend de la perspective).






J'espère que votre lundi est rempli de belles lumières de Noël !

Chocolat chaud à la menthe naturel - 12 jours de Noël

5 décembre 2014
 

Dernier jour des 12 jours de Noël pour cette année. Je pense qu'il y aura d'autres posts de Noël dans les prochaines semaines... mais ça ne sera certainement pas avant la semaine prochaine !

Chez nous ça fait déjà quelques temps que nous n'achetons plus de mélanges à chocolat chaud déjà préparés. Ça permet de réduire la quantité de sucre, d'ajouts alimentaire et d'économiser aussi. 

Aujourd'hui, je vous propose une version de chocolat chaud maison à la menthe. Un mélange qui se donne très bien en cadeau. Je me suis inspirée de cette recette, que j'ai modifiée à mon goût.

Ce mélange est aromatisé avec de l'huile essentielle à la menthe. Je ne sais pas si la quantité est assez grande pour bien savourer les bienfaits de cette huile, mais je suis certaine que ça ne peut qu'aider notre système digestif ! 

Personnellement je réduirais encore la quantité de sucre, mais ce n'est pas l'opinion de mes enfants et de monchéri !



- 1 tasse de sucre en poudre
- 1/2 tasse de cacao en poudre
- 4 gouttes d'huile essentielle à la menthe

Bien mélanger les trois ingrédients. 

Conserver dans un contenant hermétique.

Servir en utilisant 2 cuillères à table du mélange dans 177ml de lait chaud.



J'espère que vous avez été inspirés par les 12 jours de Noël et que vous prenez plaisir dans tous ces préparatifs de l'avent !

Bonne fin de semaine !

Livre maison en pain d'épices - 12 jours de Noël

4 décembre 2014
 

C'était un petit bricolage au départ qui est devenu un projet d'école. L'idée de départ était tout simplement de faire une maison en pain d'épices en papier. Finalement, nous avons utilisé cette opportunité pour faire une mini recherche sur les souvenirs de Noël des papis et mamies et arrière-grand-mamie de mes enfants. J'ai donc appris aussi des choses sur notre famille. Il nous reste encore un papi à interviewé et le tout sera complété.

J'ai pris un simple papier Kraft (oui, encore du papier Kraft, je l'aime tellement) que j'ai plié en deux, puis j'ai demandé aux enfants de couper la pointe de la maison et je les ai laissé décorer la maison à leur goût. Comme je l'aurais fait pour une vraie.

Nous avons utilisé des pastels gras, des autocollants brillants et de la ouate.

On pourrait découper une porte et des fenêtres dans un autre carton à l'avance pour que notre enfant les colle, mais je préfère les laisser créer les choses d'eux-mêmes.

L'idée pourrait aussi être utilisée pour faire des cartes de Noël, ou y écrire une histoire de Noël...


Ici, fiston copiait les phrases que j'avais écrites pour lui.

Demain, dernière journée des 12 jours de Noël !


Décoration de Noêl d'enfant - 12 jours de Noël

4 décembre 2014
 
Réalisé par fiston 6 ans

Le langage d'amour de mon fiston ce sont les cadeaux. Juste pour vous dire nous avons déjà eu droit à une tournée de cadeau de Noël... il y a une semaine.

L'autre semaine, il m'est arrivé en me disant qu'il voulait coudre un autre toutou pour sa sœur (la plus grande des deux). À ce moment j'avais l'image mentale de la tonne de toutous déjà présents sur son lit et aussi du temps que ça nous avait pris faire le dernier. Je ne voulais pas du tout me lancer dans un tel projet juste avant Noël. Je ne sais plus ce que je lui ai répondu, mais sans doute non. Puis deux jours plus tard, alors que j'étais sur le point m'endormir (c'est toujours là que les meilleurs idées jaillissent, non ? ). J'ai pensé à lui proposer de faire une petite décoration de Noël et d'ajouter le défi de lui faire coudre en point feston (j'ai enfin trouvé comment s'appelle le "blanket stich" en français). Et je suis heureuse de vous dire qu'il a été très enchanté de l'idée et à complètement oublié son projet de toutou (ouf intérieur très fort !). Même si ses points sont totalement irréguliers, il a très bien compris comment faire et je suis pas mal fière de mon fiston. Je suis aussi certaine qu'il y aura une petite sœur bien contente du cadeau. 

C'était un projet rapide (comme il fallait faire ça en cachette, c'était parfait) et gratifiant pour lui, et pas trop compliqué pour la maman, yeah !

Matériel
- Une grosse aiguille
- Du fil à broder (ou de la petite laine ferait l'affaire)
- Un peu de bourrure
- Deux silhouettes identiques découpées dans de la laine polaire, du feutre ou du jersey (ou tout autre tissu qui ne s'effiloche pas). On pourrait faire encore plus simple avec un simple cercle/boule de Noël.


1- Étape facultative

Broder la première lettre du nom de la personne récipiendaire du cadeau ou artisane du cadeau sur un seul des deux morceaux de tissu.


2- 
Épingler les deux morceaux ensemble et commencer le point feston sur le contour de la silhouette.Voir tutoriel vidéo ici, il est en anglais, parce que je ne trouvais pas en français sur un contour. On comprend très bien avec les images par contre.

Si votre enfant est plus petit, on pourrait très bien coudre avec un point de couture simple tout le contour.


J'ai fait les quelques premiers points à fiston pour lui enseigner comment faire et bien partir le tout.


3- 
Lorsque le contour est presque tout cousu, il faut insérer la bourrure. Terminer ensuite de coudre tout le contour.

Pour terminer, faire une anneau avec le fil pour pouvoir l'accrocher.


Voilà !


Il y a de bonne chance que l'on en fabrique d'autres, avec ma grande cette fois-ci, pour en donner en cadeaux...


Bricolage cheval Dala - 12 jours de Noël

2 décembre 2014
 

Je suis tombée sur des chevaux de Dala en faisant des recherches sur Internet, et j'ai vraiment aimé l'idée de faire un bricolage pour Noël. Ce n'est pas de prime abord une décoration de Noël, mais comme c'est un jouet de bois, ça devient quand même un figurine intéressante de décoration. Et bien évidemment nous avons regardé ou était la Suède, le pays d'origine de ses chevaux (et de Ikea aussi). 


Maériaux
- Carton brun pour représenté le bois (ou autre couleur au choix
- Modèle de cheval ici ou ici
- Pastel gras, peinture ou crayon de couleur
- Poinçon
- Laine et aiguille à laine
- Ciseaux

1-
Tracer les chevaux sur le carton à l'aide du modèle et les découper.
Dessiner les différentes partie du cheval à l'aide d'un crayon à mine (voir une inspiration ici).

À noter qu'on pourrait tout aussi bien imprimer une image de cheval Dala à colorier, la coller sur un carton et la découper (voici un exemple).

Poinçonner les différentes endroits ou vous voulez enfiler de la laine.


2- 
Colorier les chevaux avec du pastel gras ou le médium de votre choix.


3- Enfiler la laine et voilà ! Vous n'avez qu'à ajouter une boucle de laine pour l'accrocher dans votre sapin.